Politique

Bertrand et Jacob (LR) déjeunent et conviennent de se revoir « dès octobre »

Le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand, qui se prépare à la présidentielle, et Christian Jacob, le patron de son ancien parti Les Républicains, ont pour la première fois en trois ans déjeuné en tête à tête mercredi à Paris, et convenu à cette occasion de se revoir « dès octobre ».

« On a parlé des régionales » et « convenu de se revoir avant » le scrutin prévu au printemps, a déclaré à l’AFP Christian Jacob à la sortie de ce déjeuner privé organisé dans un restaurant du XVe arrondissement.

Les deux hommes devraient se revoir « dès octobre » a précisé Xavier Bertrand.

L’ancien ministre a exposé à M. Jacob sa stratégie présidentielle, qui s’inscrit dans une « logique de rassemblement ». Christian Jacob « m’a tout à fait compris », a-t-il rapporté.

« LR c’est la famille politique où j’ai le plus d’amis, mais il faut la dépasser » pour s’adresser à une « droite populaire », a ajouté Xavier Bertrand, qui avait battu Marine Le Pen aux régionales de 2015 dans les Hauts-de-France.

« Je ne reviendrai pas en arrière », a ajouté l’ancien ministre de la Santé, qui a répété lors de ce déjeuner qu’il ne transformerait pas son mouvement La Manufacture en parti politique, mais qu’il ne reprendrait pas non plus sa carte chez LR.

« Ils ont les mêmes références. La droite ne gagne que quand elle parle aux classes populaires », a-t-on souligné dans l’entourage de M. Jacob, en se félicitant que LR soit « redevenu attractif ».

Christian Jacob a précisé avoir chargé trois élus de la région, Daniel Fasquelle, Julien Dive et Sébastien Huyghe de « voir » Xavier Bertrand.

« Ils discuteront avec Xavier Bertrand de la composition des listes », a-t-on indiqué dans l’entourage du président des Républicains.

Une démarche similaire a été initiée en Ile-de-France où le sénateur Roger Karoutchi et le maire de la Garenne-Colombes Philippe Juvin parleront de la composition des listes avec la présidente de la région (ex-LR elle aussi) Valérie Pécresse.

Ce déjeuner était une première depuis 2017, lorsque le patron des Hauts-de-France avait claqué la porte du parti après l’élection de Laurent Wauquiez à sa tête.

Il s’inscrit dans le mouvement de rapprochement amorcé entre Xavier Bertrand et Les Républicains, confrontés à la délicate question de leur candidat à la présidentielle.

Le maire de Troyes François Baroin est longtemps apparu comme le candidat naturel de la droite mais, les doutes allant croissant sur sa volonté de se présenter, LR a repoussé à avril 2021 le choix de son champion.

D’ici là les régionales auront eu lieu, qui pourraient être déterminantes pour plusieurs potentiels prétendants à l’investiture de la droite, tels que Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse.

Continue Reading
Advertisement
Ceci pourrait vous intéresser
Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la catégorie Politique

Advertisement

Facebook

Insolites

Advertisement

Les plus lus