Société

Disparus, villages coupés du monde au lendemain de crues brutales en France et en Italie

Huit disparus dans la région de Nice, un mort en Italie, des pluies diluviennes et des crues brutales ont laissé samedi des villages coupés du monde et des habitants « abasourdis » dans des vallées françaises où des centaines de secouristes sont mobilisés.

Un gendarme porté disparu vendredi dans le village de Saint-Martin-Vésubie a lui été retrouvé sain et sauf, selon le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui se rendra dans la zone dans la journée avec le Premier ministre Jean Castex.

La pluie a cessé samedi dans les Alpes-Maritimes placées toute la journée de vendredi en alerte rouge, laissant voir de graves dégâts dans trois vallées près de Nice, dans le massif des Alpes –la Roya, la Tinée et la Vésubie– où environ 12.000 foyers sont toujours privés d’électricité.

Des centaines de pompiers mènent « une course contre la montre », selon la sénatrice Dominique Estrosi-Sassone, pour retrouver les disparus et établir les points qui menacent de s’écrouler sur les voies d’accès aux zones sinistrées.

Dans le vieux village de Roquebillière, situé à une cinquantaine de kilomètres de Nice, au cœur de la zone sinistrée, « on a vu la Vésubie qui avait débordé de son lit (…) Tout a été emporté, une partie du vieux pont en fer a été emportée aussi, le camping… », a raconté à l’AFP Serge Franco, un sexagénaire qui a pu de justesse quitter la zone au petit matin. « On est tous abasourdis », a-t-il ajouté.

Un journaliste de l’AFP qui a réussi à se rendre à La Bollène-Vésubie et Roquebillière a pu voir des pans de route éventrés par la crue brutale de la Vésubie vendredi. La zone est survolée par des hélicoptères de la sécurité civile.

« Ma maison est habitable mais la moitié de mon terrain a été embarqué », a indiqué un des habitants, Guillaume André, évacué dans la nuit et qui a pu revenir voir sa propriété samedi matin.

« Des villages comme Saint-Martin-Vésubie, Roquebillière sont isolés. On voit aussi quelques maisons qui sont perchées au-dessus du vide parce que le lit de la rivière a emporté la route », a indiqué à l’AFP un porte-parole des pompiers après avoir vu les images des reconnaissances en hélicoptère.

Les recherches se poursuivent pour retrouver huit personnes officiellement portées disparues et « trois supposées disparues », ont indiqué à l’AFP les pompiers des Alpes-Maritimes.

Dans le cas des personnes « supposées disparues », les autorités ne disposent que de signalements assez vagues contrairement aux autres cas où des témoins ou pompiers ont vu directement les personnes emportées par les flots.

Parmi les personnes disparues figurent deux pompiers, ainsi que deux personnes qui auraient été emportées par les flots dans l’effondrement de leur maison à Roquebillière.

Dans la région voisine du nord de l’Italie, les inondations ont fait au moins un mort et deux disparus dans la nuit, selon les secours, et le coeur de Venise devrait être submergé dans la journée.

– « Inacessible » –

La route panoramique qui dessert la vallée franco-italienne de la Roya est aussi « inaccessible et coupée à plusieurs endroits », indique à l’AFP le maire de Fontan Philippe Oudot. Comme l’accès secondaire à la vallée par le col de Brouis est bloqué par un éboulement, ses habitants sont coupés du monde.

Le réseau téléphonique est très faible, et les communications très difficiles. De nombreuses routes de l’arrière-pays sont toujours coupées, soit parce qu’elles ont été éventrées, soit en raison des risques d’éboulement.

« La situation est catastrophique dans certaines communes », a indiqué à l’AFP Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes.

Les cumuls de pluie sur l’ensemble de cet épisode « ont atteint en général 200 à 350 mm et jusqu’à 500 mm ponctuellement », dans l’arrière-pays, selon Météo-France.

La circulation des poids lourds a été rétablie sur l’A8, a indiqué samedi Vinci Autoroutes, seules deux sorties restent fermées en raison des dégâts causés par les intempéries.

La région niçoise avait déjà été très affectée à l’automne 2019 par des intempéries, qui avaient fait 14 morts en deux semaines dans le Sud-Est de la France. En octobre 2015, des orages intenses avaient fait 20 morts dans de spectaculaires inondations notamment à Mandelieu-la-Napoule et à Cannes où de nombreuses personnes ont été prises au piège dans des parkings.

La mairie de Cannes a reporté une cérémonie prévue justement samedi pour rendre hommage aux victimes de ce drame.

vxm-iw-jp-clr/shu

Continue Reading
Advertisement
Ceci pourrait vous intéresser
Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la catégorie Société

Advertisement

Facebook

Insolites

Advertisement

Les plus lus