Autres

Grèce: une fillette affamée s’évanouit dans une boulangerie

La mère de la petite, âgée de 9 ans, n’a plus de quoi nourrir ses deux enfants à cause de la pandémie de Covid-19. Habituellement employée dans un hôtel de l’île de Rhodes, elle n’a plus touché de salaire depuis presque un an.

Une fillette sous-alimentée s’est évanouie dans une boulangerie de l’île grecque de Rhodes, sa mère, employée du tourisme au chômage pour cause de pandémie, n’ayant pas de quoi la nourrir, a-t-on appris mercredi auprès de l’association qui lui est venue en aide. Interviewée par la chaîne de télévision Star, la mère qui travaille habituellement à la saison dans un hôtel de Rhodes et élève seule ses deux enfants, a confié ne pas avoir travaillé depuis «août dernier».

Cette employée d’un hôtel qui ne va pas rouvrir de la saison en raison de l’impact financier de la pandémie de coronavirus, n’a bénéficié que d’une aide de 800 euros pour les deux derniers mois et se retrouve en grande difficulté financière. Elle a expliqué également qu’on lui avait coupé l’électricité.

Toute l’île vit du tourisme

L’évanouissement de sa fille âgée de 9 ans dans une boulangerie de l’île touristique a suscité l’émoi dans la communauté locale, selon le journal local «Dimokratiki». «Cette jeune femme n’avait pas de quoi nourrir ses enfants mais avait trop honte pour se tourner vers la soupe populaire ou des ONG», a indiqué à l’AFP Sofia Mania de l’association «Agia Sofia».

«Toute l’île vit du tourisme, mais le secteur est au point mort. Certains hôtels ne vont pas rouvrir, d’autres avec la moitié de leurs effectifs», a-t-elle ajouté, exhortant l’État à prendre «davantage de mesures pour protéger tous ces chômeurs».

Chaque jour une famille de plus à nourrir

Alertée par l’évanouissement de la fillette, l’association a «rempli le frigo» de la mère de famille et «lancé un appel pour qu’elle puisse être embauchée dans un établissement cet été». En juin, près de 300 familles de Rhodes sont venues demander de l’aide, «une famille de plus chaque jour depuis le déconfinement», a encore déploré Sofia Mania.

En Grèce, le secteur du tourisme, durement touché par la crise sanitaire, est crucial pour l’économie, avec plus de 20% du PIB. La saison touristique a redémarré le 15 juin avec la réouverture des hôtels ouverts uniquement pour la saison d’été et la reprise de vols internationaux à Athènes et Thessalonique.

Mais le moral des professionnels du tourisme reste en berne et certains hôtels ont décidé de ne pas rouvrir. Seul le tiers des 33 millions de visiteurs venus en 2019 devraient être au rendez-vous cet été.

Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la catégorie Autres

Advertisement

Facebook

Insolites

Advertisement

Les plus lus