Politique

la question de l’incarnation est « totalement prématurée » pour Hidalgo

La maire socialiste de Paris Anne Hidalgo, qui alimente les spéculations sur une éventuelle candidature à la présidentielle, a affirmé dimanche que « la question de l’incarnation » pour 2022 « était totalement prématurée », même si elle participera « à une offre sociale-démocrate, écologiste, humaniste ».

« Je vois qu’il y a beaucoup d’emballement, beaucoup de questionnements sur l’élection présidentielle. Je participerai bien sûr à l’élaboration d’une offre politique, je pense qu’il y a place pour une offre politique qui soit une offre sociale-démocrate, écologiste, humaniste » , a déclaré Mme Hidalgo dans l’émission Le Grand Jury sur RTL-Le Figaro-LCI.

Mais « les questions de candidatures, les questions d’incarnation sont totalement prématurées », a ajouté Mme Hidalgo, qui a été réélue maire en juin sur la base d’un programme résolument écologiste.

Placer l’incarnation « en question première serait faillir sur cette nécessité d’abord de proposer des solutions, une perspective, une vision qui soit une vision rassembleuse pour notre pays », a-t-elle fait valoir, déplorant qu’on ait « trop parlé de gauche irréconciliable ».

« Il faut travailler beaucoup, patiemment, avec aussi beaucoup, beaucoup d’humilité parce que la gauche et les écologistes sont quand même extrêmement divisés », selon Anne Hidalgo.

L’élue socialiste veut être « utile en poussant, en aidant, en accompagnant à une réflexion de fond ». Pour elle, « il faut aller beaucoup plus vite sur la transition écologique », « penser cette transition avec l’accompagnement des emplois aussi vers une économie décarbonée, penser la lutte contre les inégalités et penser le rapport à la République ».

Elle a jugé « important », pour lutter contre l’islam radical, « de réaffirmer la laïcité dans notre République » mais jugé que l’exécutif avait fait une « erreur majeure » en ne traitant pas « du tout de la question de la ghettoïsation, de la question de l’enclavement et de la question des inégalités », déplorant à cet égard que le plan Borloo ait « été mis au placard ».

Pour Paris, Anne Hidalgo a annoncé l’installation d’un accueil des SDF et des réfugiés en plein centre de Paris, et l’ouverture d’autres salles de consommation de drogues à moindre risques (salles de shoots, ndlr). Elle a aussi évoqué la possibilité de transports gratuits dans la capitale « d’ici 2026 ».

Continue Reading
Advertisement
Ceci pourrait vous intéresser
Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la catégorie Politique

Advertisement

Facebook

Insolites

Advertisement

Les plus lus