Politique

Un nouveau départ du groupe LREM à l’Assemblée

Un nouveau départ chez les députés « marcheurs »: le député de Gironde Benoit Simian a annoncé mercredi quitter le groupe LREM pour rejoindre Libertés et Territoires, au lendemain de son vote contre la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes tueurs d’abeilles.

Le vote de cette mesure destinée à soutenir la filière betterave mais combattue par les écologistes a contribué à son « cheminement » vers un départ du groupe, affirme l’élu qui plaide pour plus de « proximité » locale et une « écologie de terrain ».

Le groupe majoritaire présidé par Christophe Castaner compte désormais 270 élus à l’Assemblée, contre 314 en début de mandat.

Après une série de départs, sur fond de désaccords politiques ou en raison des municipales, les « marcheurs » avaient perdu la majorité absolue (289 sièges) en mai dernier. Une poignée de LREM sont aussi passés au MoDem ces dernières semaines.

Pour les votes, les « marcheurs » peuvent toujours compter sur leurs alliés MoDem (56 députés) et Agir Ensemble (19 députés).

Le député explique à l’AFP vouloir faire « un pas de côté » et défendre « l’esprit girondin »: « tout ne peut pas se décider à Paris ».

« Nos concitoyens ont un souci de proximité et d’écoute des territoires », souligne-t-il, en indiquant avoir adhéré au Mouvement radical il y a un an.

Le parlementaire dément tout lien entre son départ et une « quelconque investiture » pour les échéances électorales à venir, en particulier régionales et départementales de mars.

Continue Reading
Advertisement
Ceci pourrait vous intéresser
Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la catégorie Politique

Advertisement

Facebook

Insolites

Advertisement

Les plus lus